Portraits, parcours, relations entre générations

Programme courts 1 - Regards de génération

Manoir de la ville de Martigny / Rez - Ganioz Project Space (GPS – 30 places)
Tous les jours de 14h00 à 15h00 – excepté le lundi

 

Comme un seul homme

Documentaire de Denis Darzacq, Pictanovo, France (2014 / 12’)

100 ans après, des jeunes donnent leur voix à des récits écrits 100 ans plus tôt. Des lettres inédites de soldats français, anglais, allemands (1914–1918).

Le skate moderne

Documentaire fiction d’Antoine Besse, Big productions, France (2014 / 6’)

Entre fiction et documentaire, la vidéo suit de manière contemplative une bande de skaters fermiers dans les coins les plus reculés de la Dordogne.
Prix du documentaire, Festival Partie(s) de campagne Nevers 2015

Ahlem / Rêves

Fiction d’Alessandra Pescetta, La casa dei santi, Italie (2014 / 18’)

Deux adolescentes étrangères vivant en Sicile font du bénévolat pour un centre de réfugiés. Un jour, Ahlem dévoile à Vicky l’origine de son nom.

A ciambra

Fiction de Jonas Carpignano, Carmen Films, France (2014 / 15’)

Une nuit dans la vie de Pio, un jeune Rom qui vit en Calabre.


 

Programme courts 2 - Films d’animation : la vie comme un poème

Manoir de la ville de Martigny / Rez - Ganioz Project Space (GPS – 30 places)
Tous les jours de 15h00 à 16h00 – excepté le lundi

Somewhere down the Line

Animation de Julien Regnard, Cartoon Saloon Production, Irlande (2014 / 10’)

La vie d’un homme est contée sans parole, au travers des rencontres faites dans sa voiture.
Prix du Meilleur Film d’Animation au festival international de court-métrage de Clermont-Ferrand 2015

Marche arrière

Animation de Ayce Kartal, Production Les valseurs 2819, Turquie, France (2015 / 4’)

Un jeune est pris au piège de la violence répressive de l’armée lors d’une manifestation civile.
Grand Prix Compétition Internationale très court international film festival 2015

De si près

Animation de Rémi Durin, La boîte production, France (2009 / 12’)

C’est le printemps. Monsieur Gerbier se promène au parc avec son arrière-petite-fille. Tandis qu’elle joue, son grand-père s’arrête sur un banc pour penser tranquillement.
Mention spéciale contre la violence et l’intolérance, Festival international du court-métrage, Berlin 2009

L’histoire du petit Paolo

Documentaire – Animation de Nicolas Liguori, Les films du nord, France (2011 / 22’)

Marc Perrone raconte une part de l’histoire de l’accordéon. La vie rêvée en musique.

De riz ou d’Arménie

Animation de Céline Seille, Romain Blondelle, Samy Barras, Hélène Marchal, Premium animation, France (2011 / 7’)

Un jour Odette réalise que son homme, Alphonse, perd la mémoire. Il ne se souvient plus. Ne sachant plus que faire pour le soutenir, elle l’invite à danser.
En partenariat avec l’association Alzheimer Suisse. Grand Prix Festival international du film d’animation de Krok 2012


 

Programme courts 3 - Enjeux de société

Manoir de la ville de Martigny / Rez - Ganioz Project Space (GPS – 30 places)
Tous les jours de 16h00 à 17h00 – excepté le lundi

The Job

Fiction de Jonathan Browning, VO espagnol, Screaming Frog Productions, États-Unis (2008 / 3’)

Postés sur le trottoir devant une grande firme, des hommes et femmes d’affaire préparent leur journée de travail.
Grand Prix Sélection Internationale Très Court International Film Festival 2010

Los colores de las flores

Fiction de Miguel Santesmases, VO espagnol non sous-titré, Espagne (2014 / 4’)

Les enfants sont invités à préparer un exposé sur le thème : la couleur des fleurs. C’est le tour d’un enfant malvoyant de présenter son texte.
Prix ERDF

A Little Difference, Great Opportunities

Fiction de Maria Andrade, Portugal (2015 / 1’)

Un homme vient se présenter pour un poste de travail. Tout commence par un café.

Austérité / Austerity

Fiction de Renos Gavris, VOst anglais, Chypre, Grèce (2015 / 15’)

Un homme lutte pour préserver sa dignité après des mesures d’austérité drastiques imposées au peuple grec.

Etre vivant

Essai documentaire d’Emmanuel Gras, France (2013 / 17’)

Inspiré d’un blog de SDF. Une voix masculine décrit avec une précision impitoyable le parcours d’un homme se retrouvant à la rue. Derrière la dureté des mots, on devine l’empathie de celui qui est déjà passé par là. À l’image, les rues de Paris, les passants, les bancs, des petits coins où s’abriter, le temps d’une nuit.
Prix du public court métrage entrevues Belfort 2013 ; Prix cinémas du Sud Aix Touts court 2014 ; Prix du Jury Cinémaginaire 2014